Les ateliers Faber & Mazlish en Seine-et-Marne

 

Les Ateliers Faber & Mazlish sont une formidable opportunité pour apprendre à mieux communiquer avec son enfant.

 

Il y a déjà plus de 40 ans, deux femmes, deux mères, Adèle Faber et Elaine Mazlish, ont écrit un livre à partir de l’expérience qu’elles ont vécu au contact d’un psychologue américain, Haim Ginott, qui accompagnait les parents sur les questions d’éducation.

Plus tard, Faber et Mazlish ont systématisé leur expérience sous forme d’ateliers pratiques pour que tout adulte désireux de s’interroger sur son rôle de parent puisse, avec d’autres parents, échanger, apprendre, évoluer.

Aujourd’hui, les ateliers Faber & Mazlish existent dans de nombreux pays et ont touché des millions de parents !

 

Comment se déroulent les Ateliers Faber & Mazlish ?

Les thèmes abordés

Les ateliers sont répartis en 7 séances d’une durée de 2h environ. Chaque séance aborde un thème précis, lié à l’éducation des enfants.

Comment accueillir les émotions négatives de nos enfants (colère, frustration, déception…) ?

Comment exprimer sa propre colère sans blesser ?

Comment favoriser le désir de coopérer chez l’enfant ?

Comment encourager l’autonomie et cultiver une image positive de soi ?

Comment maintenir des limites fermes tout à conservant un climat d’ouverture ?

Comment remplacer la punition ?

Comment résoudre les conflits familiaux dans un climat calme ?

 

Le déroulement des séances

Guidées par l’animatrice, les séances alternent :

– des discussions et des échanges autour du thème de la séance,

– des mises en situation : mieux cerner réactions, émotions et sentiments des parents et des enfants par rapport à une situation donnée, mesurer le pouvoir des mots qu’on utilise,

– des « exercices » à appliquer à la maison entre chaque atelier : échanger sur des situations réelles, constater ensemble ce qui marche et ce qui marche moins bien…

– des lectures recommandées entre chaque séance pour approfondir le thème abordé,

Les participants suivent les séances à partir d’un manuel, le cahier du participant (12€/personne à payer à l’inscription) qui permet, au fil des séances, de prendre des notes, d’inscrire ses réflexions, de faire ses devoirsJ.

L’ambiance est chaleureuse et bienveillante. Il n’y a pas de jugement ni de « bonnes façons de faire ». Chacun est libre d’exprimer son point de vue.

 

 Une approche profondément humaine

Haim Ginott est mort à l’âge de 51 ans, il a laissé quelques ouvrages, dont Entre Parents et Enfants, traduit en français, qui reprend les fondamentaux de son approche de la parentalité.

Plus qu’une méthode miracle pour être un « bon parent » cette approche propose de remettre au centre notre responsabilité fondamentale en tant que parents : celle d’élever des enfants profondément humains. Haim Ginott était un rescapé des camps nazis. Il a consacré sa vie à l’éducation des enfants pour en faire une alternative efficace à la violence de notre monde.

« Il me semble clair que notre but principal est de trouver des façons d’aider nos enfants à être humains et forts. A quoi cela nous avancerait-il d’avoir éduqué un jeune enfant à être soigné, poli et charmant s’il est incapable de réagir devant la souffrance des autres?
Qu’a-t-on accompli si on a élevé un enfant brillant, un premier de la classe qui utilise son intelligence pour manipuler les autres? Et voulons-nous des enfants tellement adaptés qu’ils sont d’accord avec une situation injuste?

Comprenez-moi bien: je ne m’oppose pas à ce qu’un enfant soit poli, soigné, et instruit. La question cruciale est pour moi la suivante: Quelles méthodes a-t-on utilisées pour parvenir à ses fins?  S’il s’agit d’insultes, d’attaques ou de menaces alors on peut être certain qu’on a aussi enseigné à cet enfant à insulter, attaquer, menacer et plier sous la menace.
Si d’un autre côté, on utilise des méthodes qui sont humanisantes alors on enseigne quelque chose de beaucoup plus important qu’une série de vertus isolées.

On montre à l’enfant comment être une personne, un être humain qui peut conduire sa vie avec force et dignité. »

La parentalité aujourd’hui

Les postures adoptées par Haim Ginott en son temps sont très à la « mode » aujourd’hui : en lisant ses écrits, on peut constater qu’ils inscrivent dans les courants de pensée de la parentalité positive.

Bienveillance éducative (expression qu’on peut entendre dans la bouche de tout bon pédagogue aujourd’hui).

Psychologie positive (discipline qui envahie si ce n’est nos étagères, du moins celles de toutes bonnes libraires), etc.

Qui anime les ateliers Faber & Mazlish ?

Cynthia, maman de 2 petites filles nées en 2014 et 2017.

 » J’ai découvert Faber et Malzlish grâce à une tante bienveillante qui m’a glissé le livre « Parler pour que les enfants écoutent… » entre les mains.

Après la lecture de cet ouvrage, mon univers n’a plus été le même (ça arrive parfois avec les livres !) : Wahou ! Je venais de lire un condensé de bienveillance, d’intelligence, de bon sens ! Cette lecture a infiniment influencé ma façon d’être mère et d’une certaine manière, ma façon d’être tout court car cela a été pour moi une invitation fondamentale à changer de regard sur ma vie, mon œuvre, mes croyances, mes limites…et sur mon rapport aux autres.

Aujourd’hui j’anime les ateliers Faber et Mazlish en Seine-et-Marne car j’ai envie de partager avec d’autres parents ce cadeau qu’on se fait à soi et qu’on fait à ses propres enfants ! Les outils proposés sont puissants et permettent de faire évoluer ou de prévenir certaines situations conflictuelles.

Dans un esprit de partage et en toute convivialité, c’est l’occasion pour chacun de mener les prises de conscience qui le concerne que ce soit à titre personnel, en tant que parent, ou à titre professionnel, pour repenser l’accompagnement des enfants.

« L’enfant est l’avenir de l’homme » disait Maria Montessori et nous avons l’immense privilège d’accompagner cette espérance ! Alors, quelques outils, astuces, recettes et un peu de chaleur humaine ne seront pas de trop ! »